Les Progressive Web Apps et IOS : Fonctionnement et futures évolutions des PWA sur iPhone et iPad

Jonathan ROSSI - le 19/06/2017

Le fait qu’Apple ne mette pas en avant les Progressive Web Apps sur son système d’exploitation mobile IOS peut être un argument pour les entreprises ne souhaitant pas développer une PWA.

Voici donc de quoi vous convaincre que les Progressive Web Apps sont un investissement sûr malgré cet aspect.

Une Progressive Web App va tout de même fonctionner parfaitement sur IOS

Ce n’est pas parce que IOS n'intègre pas totalement les PWA qu’elles ne vont pas fonctionner sur l’Iphone et l’Ipad.
L’idée même de la Progressive Web App est qu’elle doit s’adapter progressivement en fonction du support sur lequel elle est lancée. Plus celui-ci est capable de l’intégrer plus l’expérience sera complète, par exemple un navigateur comme chrome va être en capacité de la faire fonctionner avec le maximum de ses capacités.

Une PWA bien développée doit donc fonctionner parfaitement sur IOS même si certaines de ses fonctionnalités ne sont pas activées comme par exemple le mode plein écran. Je vous renvoie à la définition des Progressive Web Apps pour en savoir plus sur leurs fonctionnalités.

Progressive web apps sur le navigateur Safari d'un Iphone
Une Progressive Web App va fonctionner avec le navigateur safari de l'iPhone ou de l'iPad.

Sur IOS, les PWA ont de meilleures performances

Bien qu’IOS n’intègre pas toutes les fonctionnalités des applications web progressives, les résultats en matière de performances et chiffres sont eux, bien présents.

Comme j’ai pu le traiter à travers l’article présentant les 5 raisons de s’intéresser aux Progressive Web Apps. Aliexpress a pu voir son taux de conversion augmenter de 82% sur le système d’exploitation d’Apple suite à l’utilisation d’une PWA. C’est certes moins que les 104% d’augmentation qu’ils ont pu obtenir sur tous les navigateurs confondus, mais il est évident que n’importe quelle entreprise saurait se satisfaire d’une hausse de 82% de ses conversions.

D’un autre côté le Washington Post a eu une multiplication par 5 du taux d’engagement des utilisateurs. D’après le journal en ligne la différence d’engagement entre les utilisateurs sur IOS et android est minime. Donc même avec IOS qui ne supporte pas toutes les fonctionnalités des PWA, le taux d’engagement a augmenté de manière significative pour le Washington Post grâce au lancement d’une Progressive Web App.

La PWA du Washington Post est bien plus rapide sur mobile que son site internet
Le taux d’engagement en forte hausse peut s’expliquer par un temps de chargement qui a pu être compressé sur Safari grâce à la PWA.

Apple semble s’intéresser aux technologies des Progressive Web Apps

Il est souvent peu recommandé de lire les informations liés aux futures nouveautés qu’Apple pourrait déployer sur ses Idevices comme l’Iphone ou l’Ipad car la compagnie reste difficilement prévisible.
Cependant, différents signaux semblent annoncer que le géant Silicon Valley par rapport aux technologies des Progressive Web Apps.
 

En automne 2015, WebKit a publié un document non officiel évoquant les directions à prendre pour les 5 prochaines années. Et par rapport aux “service workers”, le document indique que cette technologie doit être prise en compte du fait de sa popularité grandissante. De plus, l’API fetch, une composante des “service workers” a été mise en place dans la 12ème preview technique de Safari.
Il faut savoir que les “service workers” sont l’une des technologies au cœur du fonctionnement des PWA. Aujourd’hui, cette technologie est toujours à l'étude d'après le WebKit status.

Safari, le navigateur crée à partir de WebKit
Safari, le navigateur web d'Apple, est basé sur WebKit.

D’autres fonctionnalités comme l’ajout à l’écran d’accueil et les notifications Push sont déjà disponibles au sein de Safari, mais pas standardisées face à android.

Face à la popularité grandissante des PWA, il est possible d'espérer qu’Apple permette à ses Idevices et IOS d’utiliser le maximum des fonctionnalités des applications web progressives. En particulier si les utilisateurs se familiarisent de plus en plus avec celles-ci.

Face à IOS et safari, plus d’un milliard d’utilisateurs potentiels utilisent un navigateur intégrant les PWA

Même si Apple est un géant du web et de l'électronique qui souhaite se démarquer un maximum, la quantité d’utilisateurs potentiels des PWA est impressionnante et pourrait le faire plier.

En effet, Google a annoncé en avril 2016 dépasser le milliard d’utilisateurs actifs mensuel sur son navigateur Chrome sur Android. Additionné aux utilisateurs de Opera, Firefox et Edge c’est plus d’un milliard d’utilisateurs en capacité d’utiliser une Progressive Web App, c’est tout simplement la majorité des mobinautes.

La Progressive Web App, bénéfique dans n’importe quelle situation

IOS ne doit pas être un frein à la conception de PWA, en effet s’adaptant à tous les appareils ce type d’application va offrir des avantages dans toutes les situations.

Développer et travailler sur une progressive web apps doit amener à se concentrer sur les performances et de développer un outil web avec une UX optimisée à tous les types d’appareils. En particulier avec un design responsive et une ergonomie mobile optimale.

Les contraintes des PWA amènent donc systématiquement à un résultat final bénéfique pour l’entreprise comme pour l’utilisateur.

Source de cet article

https://cloudfour.com/thinks/ios-doesnt-support-progressive-web-apps-so-what/

Gravatar
Jonathan ROSSI
Responsable de projet web, spécialiste Php Mysql, Angular 2, Progressive web app

Articles sur les PWA susceptibles de vous intéresser :

Le point de vue de microsoft sur les Progressive Web Apps - Conférence build 2017

Accéder

Microsoft a pu donner son point de vue sur les PWA lors de sa conférence Build 2017. L'entreprise souhaite d'ailleurs mieux les intégrer à Windows 10.

Les progressive web apps selon Google

Accéder

Un article traitant des PWA selon les critères de Google, mais aussi de leurs atouts en général.